mercredi 29 mars 2017

La lecture et les livres bilingues






Vous partez vivre à l'étranger…
Comment maintenir la lecture en français chez vos enfants ? C'est une très bonne question. 

Quand nous partons à l’étranger, on se pose beaucoup de questions. On prépare beaucoup pour que nos enfants se sentent bien et puissent progresser. Et puis arrive l’heure des devoirs et de la lecture. Comment faire ? Dans quelle langue ?
Commençons par la lecture. Quel livre allons-nous choisir ? Dans quelle langue devons-nous lire ? Qui doit lire ?
Les questions sont nombreuses et toutes aussi importantes les unes que les autres. Je pense qu’il faut lire une histoire qui plaît. C’est le point de départ le plus important, surtout quand il est petit. Si le thème lui plaît, il aura plaisir à vous écouter et à participer à ce moment de lecture. Avec le temps et en grandissant, vous pourrez l’introduire à d’autres livres, d’autres histoires. Il faut d’avoir l’habituer à aimer lire. 

Ensuite, quand on vit à l’étranger, si Papa et Maman parlent la même langue, il faut lire dans cette langue. Pas la peine d’essayer de lire dans une langue que l’on ne maîtrise pas bien. C’est important de lire dans sa langue maternelle car cela permet de garder la pratique de cette langue, mais aussi et surtout de pouvoir la lire et la parler facilement et avec aise. On oublie trop souvent que les langues sont vivantes et qu’elles peuvent mourir – n’avons-nous pas tous étudier des langues dites mortes ??  
Si Papa et Maman parlent des langues différentes, il est bon d’alterner. Une fois dans une langue, une fois dans l’autre. Attention : chacun sa langue !! Pourquoi ? Assez simple parce que Papa n’a peut-être pas la bonne musique de la langue de Maman et inversement. Lire à haute voix quand on n’est pas sûr de la prononciation et des intonations peut faire plus de dégâts qu’autre chose. Il vaut mieux ne pas lire dans une langue que l’on ne maîtrise pas, plutôt que d’essayer et de se planter.

Certains nous diront, puisque nous sommes en expatriation et que nous souhaitons que nos enfants apprennent les langues, pourquoi ne pas prendre des livres bilingues ? Personnellement, je ne pense pas que ce soit une bonne solution. Je m’explique. Tout le monde sait à quel point la lecture est importante :

  • elle est importante parce qu'elle permet de créer des liens entre l'enfant et le parent qui lit
  • elle est importante pour le développement de la compréhension de la langue
  • elle est importante pour apprendre de nouveaux mots
  • elle est importante pour découvrir la culture derrière les mots


Un livre est unique. Il correspond à une culture, celle de l’auteur. Un auteur écrit en fonction de la culture qui est la sienne et donne un regard culturel sur une histoire. Un livre bilingue présente généralement avec une seule histoire présentée avec deux langues. Comme chaque langue est associée à une culture, comme chaque culture a sa langue, il me semble difficile de présenter une même histoire avec deux langues en même temps – une traduction, c’est autre chose. 
Certains diront que cela permet une sorte de passerelle entre deux langues. Certes, mais ils n’aident pas à l’assimilation de la langue maternelle. Ils ne peuvent être utiles que dans un cadre d’apprentissage de la langue, mais pas dans un cadre familial. Ils permettent aux enfants monolingues d’apprendre une langue. Les livres bilingues s’adressent d’en général et principalement à des enfants qui apprennent les langues.

En aucun cas, je les pense utiles aux enfants bilingues. Votre enfant vit déjà avec plusieurs langues au quotidien. La lecture dans les deux langues (séparées) ne peut que l’aider à développer sa perception de ces langues et le plaisir qu’elles offrent. Quand il lit avec Papa ou Maman, il n’est pas à l’école. Il découvre les cultures de ses parents via les histoires et les langues de ces derniers. À chaque histoire correspond une langue. Si vous vivez à l’étranger et que vous souhaitez que votre enfant découvre comment on vit dans le pays de son passeport, c’est la langue de celui-ci qu’il faut lire. Un enfant qui lit associe l’image qu’il voit au texte qu’il lit ou qu’on lui lit. Et donc en lisant un livre dans une langue spécifique, avec des images correspondantes, il pourra s’imaginer ce que font et vivent ses cousins lointains.

Certes, la lecture doit faire fonctionner l’imaginaire. Par exemple, si on raconte en français, l’histoire d’un petit garçon en Afrique. Le point de vue sera celui d’un Français. Il découvrira le vocabulaire français pour décrire ce petit garçon et en même temps les points de vue liés à cette langue. Les Britanniques parleront de ce même petit garçon africain d’une manière autre, avec un autre vocabulaire et s’intéresseront à d’autre aspects de la vie de ce petit garçon. Deux histoires, deux livres différents, deux langues.

Un autre bon moyen de développer le vocabulaire de votre enfant est d’utiliser les dictionnaires imagiers. Il en existe de très nombreux. Ils ne sont en général pas très épais. Si les mots sont écrits dans les deux langues en-dessous de chaque image en suivant l’alphabet d’une des deux langues, il peut ainsi grâce à l’image découvrir le mot dans ces deux langues. Si en plus, il y a une petite phrase traduite, c’est encore mieux, car on a le mot en contexte. Plus votre enfant feuillettera cet imagier, plus il apprendra de mot, mieux il saura les écrire.


Pour résumer, lire est important pour développer la langue, la musique et la langue et tout ce que la langue cache comme la culture associée à celle-ci. Éviter les livres bilingues qui n’aideront en rien à l’apprentissage de la langue dans laquelle on se trouve. Il vaut donc beaucoup mieux lire des livres dans une seule langue car ils renferment beaucoup plus de trésors que l’on ne l’imagine.

Passer un entretien d'embauche en plusieurs langues

Passer un entretien d’embauche en plusieurs langues… Panique à bord !! Vous avez été convoquée à un entretien d’embauche, mais ...